Klimaschutz – Ja! – 13. Juni 2021
7 juin 2021

Le Oui du TCS à la Loi sur le CO2

Selon Peter Goetschi, le soutien à la loi sur le CO2 n’est pas un «virage vert», mais la suite logique de l’adaptation constante aux demandes des 1.5 millions membres du TCS : « Nous en avons examiné les conséquences pour nos membres. Nous avons constaté qu’elle leur garantissait le libre choix du moyen de transport, ne contenait aucune interdiction et comportait un plafond pour les coûts de compensation. Nous en sommes arrivés à la conclusion qu’il s’agissait d’un compromis acceptable, même si la loi n’est de loin pas parfaite. »

Le président du TCS insiste sur la nécessité de développer l’infrastructure de recharge pour la mobilité électrique, avec un premier soutien timide par la loi. Le TCS s’engage beaucoup dans le développement des technologies et des services dans ce domaine.

Et finalement, le TCS a toujours évolué selon l’attente de ses membres : «Soucieux d’assurer un financement durable et de partager équitablement l’espace public, qui n’est pas extensible, le TCS avait aussi soutenu la création des fonds routier et ferroviaire et le contre-projet à l’initiative pour le vélo.

La mobilité devient de plus en plus multimodale. Le temps de l’opposition des différents modes de transport est révolu. Nous ne voulons pas obliger nos membres à posséder une voiture pour faire partie du TCS, mais leur permettre de vivre leur mobilité en choisissant librement leur moyen de transport. »

Lien vers l’interview dans Le Temps (PDF)

Interview : Bernard Wuthrich, Le Temps

Participez à la campagne !